Les pieds dans l'eau

27 avril 2013

Patagonie

Patagonie...aux pluriels !

Car entre patagonie du sud, du nord et celle coté argentin et chilien, la patagonie est un vaste térritoire qu'on vient seulement de quitter après un mois.

C'est une région démesurée car elle offre une inépuisable richesse de paysages et d'expérience à vivre. Nous avions commencé par ushuaia en prenant un vol entre Buenos aires et le bout du monde, qu'on appelle " terre de feu". L'origine de ce nom vient de peuple amérindiens, de chasseurs- cueilleurs nomades entre autres, qui malgré la rudesse du climat portaient peu de vetements et se réchauffaient en allumant des foyers.

Après nous sommes partis coté chilien, du coté de puerto natales où domine le splendide et magnifique parque nacional  torres del paine, où se dressent de spectaculaires piliers de granit, ce qui en fait l'un des plus beau parc d'amérique du sud !! 5 jours et 4 nuits en réfuge a trecker....Que du bonheur !

Viennent ensuite (coté argentin) la ville d' El Calafate et son fameux glacier " perito moreno" avec ses 60 m de haut qui avance toujous...ainsi que la toute pétite ville d' El chalten qui a à peine 30 ans d'éxistance  avec ses 600 habitants. Un paradis pour randonner en toute liberté et pour une fois, le parc est gratuit !

Voilà, maintenant nous sommes à el Bolson, une ville de 20 000 hab. mais au rytme très, très tranquille et je crois qu'on va recharger un peu les batteries ici après tous ces trecks, et pourquoi ne pas faire un peu de woofing ? On nous a dis qu'il y en avait pas mal dans le coin...à suivre

On commence à balancer des photos pour vous éviter une overdose à notre retour.

Ciao

A+

 

 

 

Posté par floetnico à 00:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]


23 avril 2013

Session de rattrapage

Après 2 ans d'inactivité sur notre blog, nous revoilà pour de nouvelles aventures !!!

Pour ceux qui n'ont pas tout suivi, nous sommes partis de notre cher et tendre caillou (nouvelle calédonie) après 4 merveilleuses années passées là bas. Nous sommes partis début février 2013, pour un retour en france en faisant un stop d'un mois en australie. Vaste pays...ou plutot vaste continent, car sa taille est proche de celle des états unis, voir meme celle de l'europe !!

Alors il fallait faire un choix... On a choisi de faire une semaine autour de Sydney, 2 semaines en Tasmanie et la dernière autour de Melbourne. Nous avions loué un van comme nous l'avions fait pour la Nouvelle Zélande car c'est un bon moyen de transport et de liberté pour voyager.

vous trouverez les photos ci dessous.

Qu'on ne s'y trompe pas, là nous sommes actuellement en argentine !! Au retour d'australie nous avons passé 10 jours dans chacunes des 2 familles, auvergnate et bretonne.

Nous sommes partis pour 3 mois entre l' Argentine et le Chili fin Mars, mais nous aurons l'occasion d'en reparler très bientot, puisque nous allons commencer à balancer les premières photos de notre périple.

A+

 

 

Posté par floetnico à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2011

Nouvelle Zélande

Salut tous le monde ! Nous avons passé 3 semaines en pays voisin à 3h d'avion du caillou dont voici quelques photos et le lien pour visionner mon saut en parachute à queenstown. QUE DU BONHEUR !!!

http://www.youtube.com/watch?v=Qn4XknAMrFE

Posté par floetnico à 06:50 - Commentaires [7] - Permalien [#]

05 novembre 2010

Les celtes au pays kanaky !

Salut tout le monde !!

Nous sommes le dimanche 3 octobre à 11h et un avion en provenance de Sydney se pose sur le tarmac de l’aéroport de Tontouta, avec à bord : Maman, Papa, Catherine ma tante et Jean-Marc, ainsi que Michelle & Claude, des amis à mes parents.

 

Passés les douanes sans problème (mis à part pour Claude & Michelle qui ont dû refaire leurs P1010536valises une 2ème fois !), les retrouvailles sont émouvantes et chaleureuses, sous un soleil de plomb. Comme le dit Arthur H dans une de ces chansons « les gens qui s’aiment se séparent souvent. Il faut du temps pour se retrouver… ». Je crois que je n’oublierai jamais ces premiers instants, effaçant ainsi les 21 mois de lointaine distance.

 

Le retour est prévu pour dans trois semaines, alors pas de temps à perdre afin d’en profiter un max. Une fois la voiture de loc’ récupérée, une seule idée en tête pour tout le monde, enlever les bas de contention et ces horribles jeans qui collent à la peau DSC_0001pour enfiler un maillot et faire un gros plouf dans le lagon ! Mission accomplie 2h plus tard, le temps de nous rendre à nos 2 studios loués au bord de la plage de Poé à Bourail et de prendre notre 1er apéro ensemble!! Inutile de vous racontez le bonheur que c’était pour chacun d’être, premièrement, dans une eau à 25° et deuxièmement de ne pas se taper 4h de caisse après ces 37h de voyage cumulé pour remonter chez nous à Koumac. Nous n’avons pris la route que le lendemain après midi pour le nord.

Arrivé à la maison, c’est l’heure de déballer les valises et les premiers cadeaux…Produits de terroir, vins rouges, galettes bretonnes, caramel au beurre salé et confiture de maman, whisky...Humm !! Et une magnifique tenture de la part de Catherine et Jean Marc qui habille maintenant notre salon. Bref, que du bonheur et un grand merci à vous tous 

 

J’avais pris 10 jours de CA pour être avec eux et ainsi faire découvrir notre beau pays et sa province nord. Après deux jours DSC_0066passé sur Koumac et se remettre tranquillement du décalage horaire, nous sommes partis sur la cote est passé 2 nuits, une sur Hienghène et l’autre à Poindimié. Cette cote est magnifique et complètement différente de la cote ouest. Elle est plus sauvage et luxuriante, où jaillissent de multiples cascades à découvrir sur l’unique route, serpentant entre la mer et la montagne.

 

Notre 1ère nuit était de ce qu’il y’a de plus typique : L’acceuil en tribu. Une case traditionnelle pour nous 7 (car malheureusement flo n’a pas pu se détacher de son boulot) avec natte et matelas au sol. Ca faisait longtemps que nous n’avions pas dormis ensemble et les boules quies étaient les bienvenus pour couvrir les doux et apaisants ronflements de…Non ! Je ne donnerai pas de nom, car elle n’était pas DSC_0078toute seule !! Etait-ce la conséquence du repas que nous avions mangé ?...Le fameux bougna à la viande de cerf ! Le soir même après diner, on nous a proposé d’aller pécher la crevette avec les sagaies dans le lit de la rivière. Mais pas une nous à montrer ces 2 yeux rouges au passage de la torche. En tout cas, nous avons été très bien accueillis par Julia et sa famille dans cette belle tribu de Tendo, isolée au cœur de la chaine montagneuse à environ une heure de piste ! La petite 107 de loc’ et ses passagers s’en souviendront !!

 

Au retour, nous nous sommes arrêtés sur la tombe de Jean Marie Tjibaou dans la tribu de Tiendanite, et là l’accueil était moins chaleureux car Michelle à commis l’erreur de descendre de voiture et d’aller directement faire des photos. Aie, Aie, Aie !! Erreur fatale !! Tout le contraire du respect et de la coutume au sens de la culture Kanak, ce qui nous a valu 10 min de «  remontrance » par un des cousins de Jean Marie Tjibaou. Après, l’échange et le dialogue se sont instaurés entre nous et les tensions du départ sont tombées, il nous a autorisé à prendre des photos et à DSC_0099déposer une fleur sur la sépulture de l’ancien défenseur de la culture Kanak.

Notre 2ème jour sur la cote est s’est fait plus au sud sur Poindimié, où nous avons pu faire une jolie ballade dans une vallée. De retour à Koumac pour recharger les batteries, nous sommes partis cette fois à 8, à l’extrême nord dormir au relais de Poingam, toujours dans un cadre idyllique et renommé pour sa table d’hôtes. Le bout du bout se trouve a 10 min de poingam à boat pass, où pique nique et coup de pèche s’imposait. A marée basse nous avions de l’eau jusqu’au mollet jusqu’à 100m du bord, tout près d’une pass. A un moment donné, Catherine dit « tiens ! Y’a un gros poisson qui arrive » et qui passe entre nous…et en regardant bien…c’était un requin citron !!! Ce fut la 1ère rencontre avec un requin pour eux et la 2ème pour papa, qui en avait déjà croisé un lorsqu’il est allé faire son baptême de plongée avec Catherine et Claude au large de Koumac. Alors…Pas si méchant que ça les requins ?

Voilà, pour moi les vacances se terminaient déjà, mais pas pour la joyeuse troupe qui est descendue sur Nouméa pour prendre un avion en direction d’une des iles loyauté : Lifou. Ils ont passés 5 jours là bas à découvrir le charme de cette belle ile authentique et à partager la gentillesse de ces habitants.


DSC_0108Quand tout va bien le temps passe malheureusement trop vite, et quand nous sommes descendus les rejoindre sur Nouméa, c’était déjà les derniers jours de ces 3 semaines. Nous avons profité de nos derniers moments ensemble pour se balader à pieds dans le parc de la rivière bleue, où l’on a pu observer un cagou d’extrême justesse sur le chemin du retour caché dans les bois (merci maman). Ensuite, on a continué notre route sur la cote sud est au village de Yaté, où nous avions réservés 2 bungalows. Le temps n’était pas aussi généreux avec nous qu’auparavant, mais la petite partie de tarot fut très sympas.

 


Voilà donc le périple de la famille sur le caillou calédonien, où chacun aura son petit coup de cœur, anecdote (et là je pense à Claude qui a failli perdre son passeport la veille du départ !) et aux moments agréables à raconter ! En tous cas, moi j’aime DSC_0225assez la rencontre de Catherine et du requin citron !!

Cela fait énormément de bien de revoir la famille, ce qui rend encore plus dur les au-revoir…Merci à vous tous d’avoir fait autant de distance pour venir jusque là.Ainsi se termine cette belle parenthèse de notre séjour en Calédonie.

Lundi 26 octobre à 11h à Tontouta, là où tout commence et où tout se termine…

 

Tata 

Posté par floetnico à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2010

COUP D’FAMILLE, COUP D’CHASSE, COUP D’PECHE…

Nous revoilà de retour sur la toile, avec plein de belles choses à raconter !


Notre mois d’aout a été bien rempli, grâce à la visite de nos frangins. Oui, j’ai bien dit NOS frangins. Initialement, seuls mon frère et Nadine devait faire le déplacement, puis Arnaud, le frère de Nico, et Samantha sa copine, ont eu eux aussi l’envie de venir titiller le poisson kanak et respirer l’air chaud de l’hémisphère sud.


Pour agrémenter le tout, Arnaud a voulu faire la surprise à Nico, j’étais la seule à connaître sa venue. Coup de bol monstrueux, et sans préméditation, Arnaud et Sam, qui en ont profité pour se caler une petite semaine en Nouvelle Zélande avant l’arrivée en NC, sont arrivés à Nouméa le même jour et à un quart d’heure d’intervalle que Bertrand et Nadine. Je suis donc allée chercher seule tout ce beau monde à l’aéroport, et on est directement remonté à Koumac. Je pense que Bertrand et Nadine ont adoré ces 4h de voiture après leur 30h d’avion…


Une fois arrivé à la maison, nous avons laissé Arnaud et Sam dans la rue et sommes rentrés boire l’apéro avec Nico. Arnaud voulait venir frapper à la porte en se faisant passer pour un livreur. Malheureusement, Nico est toujours un fumeur, et il est sorti sur la terrasse fumer sa clope à l’instant où Arnaud s’approchait discrètement… Nico a cru d’abord que c’était un chien (20 000km pour se faire prendre pour un chien !!) puis après un voyou (20 000km…) et enfin a reconnu son frère à la voix ! Grand moment de joie pour tous les 2, et pour nous aussi! Nico a eu un sourire béat toute la soirée.


 

DSC_0538C’est donc avec tout ce beau monde que nous avons visité la Calédonie. On a commencé avec une petite semaine dans le Nord. Petite visite des alentours de Koumac, petite rando bien arrosée au Pic d’Arama, week end très agréable à Poingam, baptême de plongée. Le tout saupoudré de soleil, nous commencions bien. Après nous les avons envoyé sur la côte Est, Hienghène, Cascade Colnett, cascade Tao… là ils ont eu un meilleur aperçu de la culture kanak.

Ensuite, nous sommes allés tous ensemble à l’île des pins. Avec Nico, nous n’étions à la base pas très pressé de voir cette DSC_0718île, nous avions peur que ce soit trop « carte postale », et ben en fait c’est vraiment beau, c’est à tomber par terre !!! Et en photo ça ne rend qu’un 1/10 de la réalité. Nous sommes restés 3 jours dans ce petit paradis, on a eu la chance d’assister à la kermesse de Vao où on a vu des danses traditionnelles. On a fait du vélo, de la pirogue traditionnelle et un peu de farniente.

 

Une fois rentré à Nouméa, Nico a filé à Koumac, le cœur gros, reprendre le boulot. Moi je suis restée travailler à Nouméa, l’histoire d’en profiter encore un peu. Arnaud, Bertrand et Nadine se sont offert une journée en catamaran pour aller voir les baleines. Ensuite Arnaud et Sam nous ont quittés pour aller retrouver Paris. Bertrand et Nadine sont restés quelques jours en plus. Ils se sont fait une belle rando au plateau de Dogny et on s’est balladé tous les 3 au parc de la Rivière Bleue en vélo. Et c’était déjà fini !!

 

 On a retrouvé notre petite routine à Koumac, la maison semblait un peu vide après l’effervescence de ces quelques jours passés tous ensemble.


DSCF5541Le week-end suivant, on a eu droit à un vrai weekend end broussard. Au programme : camping dans les montagnes de Koumac, pêche à l’anguille, à la crevette, chasse au cerf et aux pigeons… Nous étions 6, 3 zoreilles et 2 caldoches et un kanak. Après 1h de 4x4, on a installé le campement à côté d’un creek. Avec Nico, on est passé pour les bons zoreilles de base. Nous, on avait prévu le réchaud et le sandwich pour le midi ! On a sorti le réchaud qu’une seule fois, il est plus d’usage de faire un feu, à l’ancienne quoi ! Et on a évité également de sortir l’appareil photo ! J’ai péché pour la première fois de ma vie, j’ai enfilé toute seule le ver de terre vivant sur l’hameçon, mais je n’ai pas pu le faire avec les boyaux du pigeon fraichement tué … On a rien péché, Nico a failli remonter une belle carpe, qui s’est fait la malle juste avant que Nico l’attrape. On s’est nourri de ce qui avait été péché et chassé, c'est-à-dire de crevettes et de pigeons. Merci aux locaux, sinon on aurait rien mangé!


Ce fut un weekend très masculin, mais super intéressant. On a eu l’impression de revenir du bout du monde alors qu’on était à 20km de chez nous.


En bonus, vous trouverez des photos du raid de Poindimié, que Nico a fait avec Stéphane et qui était bien balèze et d’un trip en solitaire aux couleurs fascinantes de Nico à Arama.


Et voilà pour les dernières nouvelles. Dans un mois arrivent les parents de Nico, sa tante avec son copain et un couple d’amis, à quand votre tour ?

Posté par floetnico à 08:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]


20 juillet 2010

Gumoning Vanuatu !!

Nous revoilà pour une petite mise à jour qui s’impose.

Ayant profité de quelques jours de récup’ et de congés posés par flo, nous avons pris la destination d’un pays voisin à la Calédonie: le Vanuatu. A une heure d’avion en direction du nord, cet archipel est constitué d’un peu plus de 80 iles et ilots. C’est un pays bien connu au sein du pacifique, mais peut être un peu moins pour vous à 20 000 km.Une brève présentation s’impose :

Le Vanuatu est une chaine d’iles volcaniques jeunes, au relief accidenté, hautes et montagneuses. Plusieurs volcans sont en activités CONVAR198constantes, notamment sur les iles de Tanna, d’Ambrym et de Lopévi.La population du Vanuatu est estimée à peu près à 220 000 habitants, la majorité est mélanésienne. Les 2/3 de la population sont répartis dans les 4 iles principales d’Efaté, Santo, Mallicolo et Tanna. 45 % de la population à moins de 15 ans.

Auparavant, le Vanuatu s’appelait les « nouvelles hybrides », nom donné par le britannique James Cook en 1774 lorsqu’il découvre cet archipel lors de sa 2ème expédition dans le pacifique.

 

 

Le Vanuatu fête cette année ses 30 ans d’indépendance. De 1907 à 1980, le Vanuatu était une colonie franco- anglaise. C’est l’un des tous derniers condominiums contemporains au monde à avoir existé, car il est rare que deux états exercent une souveraineté conjointe sur un même territoire. Dans les années 70, il y’a une émergence du nationalisme au sein du pays, suivi par la création de partis politiques. En 1974, une pétition demandant l’indépendance du Vanuatu au nation unie est envoyée. L’administration du condominium organise des élections en 1979. En juillet 1980, le Vanuatu est indépendant. Voila donc pour la petite histoire !

 

 

CONVAR12Nous sommes donc partis 10 jours. Arrivés le 25 juin à 18h30 à l’aéroport de port vila, la capitale, un taxi nous attendait pour nous conduire à la « maison bleue », une guesthouse que nous avions réservé par internet. Sur le chemin, nous sommes directement mis dans l’ambiance avec un stop dans un nakamal, endroit où on boit le kava, la boisson traditionnel au Vanuatu (que l’on retrouve aussi en Calédonie), mais j’en reparlerai un peu plus tard.

C’est Françoise, la gérante, qui nous a accueilli et nous a filé tous les tuyaux sur le Vanuatu et sur ce qu’il fallait faire. Mis à part nos vols intérieurs pour les iles de Tana et Mallicolo, nous n’avions rien réservés à l’avance et voulions voir sur place avec les locaux qui connaissent mieux leurs iles que les guides de poches. Françoise nous a donc réservé nos prochaines nuits sur ces 2 iles ; authenticité garantie nous a-t-elle dit !

 

Nous sommes restés 2 jours sur Port Vila sous un temps gris et instable à marcher dans le centre entre chaque averse. Ce ne fut pas l’entrée en matière rêvée que nous envisagions, mais tant pis on fait avec. On est allé se promener et mangé au marché couvert le soir de notre arrivée, car le marché est ouvert 24h/24 ; nous sommes allez voir des cascades non loin du centre ville, sinon on n’a pas mal flâné compte tenu du temps.

Allez ! On prend l’avion pour l’ile de Tana et son volcan en se disant que le soleil se cache certainement là bas ! Bonne nouvelle, il est là !! C’est parti pour presque 3h de pick-up sur les pistes à faire du tape cul, afin de rejoindre notre gite de l’autre coté de l’ile, tout à l’est. Et à l’arrivée surprise, il pleut ! NON !! Bon le lendemain n’était pas terrible non plus, mais après il a fait beau….Enfin bref, on a adoré cet endroit car notre gite était à proximité du village, une petite case traditionnelle avec juste un lit et une moustiquaire. Les toilettes (un trou avec une grosse fosse en dessous !) et la douche « froide » bien sur. Tous les soirs nous mangions au « restaurent » mais c’était très bon et on était vraiment choyé par nos hôtes super gentilles. Il ni y avait pas d’électricité et le groupe électrogène fonctionnait quand il pouvait avoir de l’essence, sinon nous dinions en amoureux à la bougie et c’était pas mal non plus !  On avait vraiment le sentiment de vivre au jour le jour le quotidien des vanuatais entre les poules, les cochons et les chiens.

 

Ce sentiment de partage, de fraternité et de toute quiétude nous a CONVAR35ramené à des choses très simples que l’on a un peu tendance à oublier de nos jours. En termes de partage, boire le Kava en fin de soirée après la journée de travail, fait parti de la tradition dans la culture vanuataise. Le Kava est en faite la racine (qui pèse environ 10 kg) d’une plante, le « poivrier sauvage »que l’on ne trouve qu’au Vanuatu. Le plus souvent ses racines sont lavées puis broyées dans un hachoir à viande

  http://www.youtube.com/watch?v=IXhQWjz3s8M avant d’être filtré avec de l’eau a travers un tissu. Le gout est assez aigre et piquant, et la couleur et son gout nous fait un peu penser à boire un smecta…humm !!

 

A Tanna, quand je suis allé au Nakamal (flo ne pouvait pas venir, car l’endroit est strictement réservé aux hommes, mais il existe des endroits au Vanuatu et sur d’autres iles, où les femmes peuvent y aller), c’est encore à l’ancienne que l’on broie les racines. On les nettoie d’abord avec les filaments internes d’une coco, puis on les broie longuement dans la bouche avant que soit « vomi » une patte que l’on dépose sur une feuille, puis elle sera filtrée et pressée à travers un tissu en y ajoutant de l’eau. Heureusement que mes vaccins contre les hépatites sont à jour car je pouvais difficilement faire marche arrière quand on m’a tendu le shell (récipient) de kava, en me disant : « tu bois d’un coup sec et après plus un mot », OK chef ! Effectivement, après que tout le monde aient bu son shell, nous étions tous autour du feu et pas un mot ou presque se disait. Au sein du nakamal, se trouvaient de jeunes garçons d’une dizaine d’années circoncis qui étaient nus et qui devaient restés en permanence, un mois ou plus en attendant la guérison. Une grande fête est célébrée a la fin de cette coutume traditionnelle.

Le Vanuatu est depuis l’indépendance, un pays livré à lui-même, et n’est pas un pays riche. La vie y est très chère, sa population est pauvre, mais comme tout pousse sur cette terre, ses habitants ont leurs champs, leurs bétails et suffisamment de quoi vivre.

Sur les pistes défoncées de Tanna, où le 4*4 ici n’est pas un luxe, nous arrivons à trouver quelques bidons d’essence dans les tribus. Le prix de l’essence est quasiment deux fois plus cher qu’en Calédonie !!

 

 

C’est un 4*4 qui nous amène voir le volcan du Yasur à la tombée de la nuit. Les alentours du volcan sont impressionnants, cela ressemble à une plaine de sable et de cendre noire.

CONVAR17Arrivés au pied du volcan, nous retrouvons notre ennemi n°1 : la pluie ! C’est le volcan au monde le plus accessible (sans doute lié au non règle de sécurité), car de la voiture au point de vue, il nous faut marcher au moins…2 min ! Malgré cette pluie et le vent fort qui soufflait au sommet, le spectacle y était grandiose et très impressionnant. Il y a d’une part la petite distance qui nous sépare des éruptions, mais aussi le grondement qui s’en dégage. On s’est interrogé si ceci était normal ou pas ? Nous ne sommes pas restés très longtemps, car contrairement à nous qui avions polaire et k-way nos guides et les enfants étaient eux, en short et tee-shirt…

 

Au moment où nous étions là-bas, se déroulaient les 1/8 de finale de la coupe du monde. A 5h30 du matin, presque tous les hommes et enfants du village se regroupaient dans la seule maison du village équipée d’une antenne parabolique (la maison d’un instit’). Nous étions peut être une trentaine à suivre le match sur le petit écran. C’était un moment très sympa à vivre et encore une fois…le partage.

Nous sommes restés 4 jours en tout à Tanna. On aurait bien aimé prolonger cette expérience là mais nous reprenions l’avion un matin pour port vila avant de remonter dans un autre avion de 12 places pour l’ile de Mallicolo.

 

Mallicolo est la 2ème ile du Vanuatu en superficie. Plus de 30 dialectes différents sont parlés, CONVAR176c’est une des iles la plus riche au niveau linguistique et culturel, mais ce qui fait la réputation de cette ile c’est avant tous ses tribus qui vivaient sur les hauteurs. Au Vanuatu, on parle l’anglais, le français et le bichlamar, la langue du Vanuatu. Il existe donc des écoles où l’on parle français et d’autres anglais.

Nous avons passés 4 nuits dans un gite au bord de mer à Norsup, au nord est de l’ile.Nous avons pu allez voir, accompagné d’un guide, les smalls nambas (nom donné en rapport avec la taille de leur étui pénien fabriqué avec des feuilles de bananiers ou de pandanus), il existe aussi les big nambas, mais c’était plus chère, vous imaginez bien…forcément !

 

Aujourd’hui ils ne le portent plus au quotidien mais le font pour les visiteurs, et ils nous témoignaient que c’était important pour eux de perpétuer cette tradition aux plus jeunes. Ils étaient fier de leurs cultures et cela leurs permettaient de ne pas oublier leur passé.

DSCF5479Nous avons pu assister aux danses traditionnelles http://www.youtube.com/watch?v=7W1RhRr7aJ0 , à la préparation de repas à base d’ignames, ce fut un régal  http://www.youtube.com/watch?v=lckg5NPll6s. Ils nous ont montré comment allumer un feu en frottant deux morceaux de bois !! Je n’y suis jamais arrivé ! http://www.youtube.com/watch?v=VkpEVWa4rJo   

Les autres jours c’était plutôt repos et farniente. Nous avons fait quelques petites ballades à pied dans les cocoteraies environnantes où ils exploitent le coprah, visite du marché local. On a pu faire aussi un peu de pirogue à balancier en allant sur l’ilot qui se trouvait en face de notre gite.Notre petit rituel quotidien à partir de 17h était de se rendre au nakamal de la mère de Jo, pour boire un kava. On s’assaillait sur des bancs en bambous, on rencontrait du monde et on discutait.On a beaucoup apprécié cet endroit également pour sa tranquillité et les gens que l’on a pu rencontrer.

 

 

On gardera un très bon souvenir de Vanuatu et peut être que la prochaine fois, si on y retourne, on ira…en voilier ! Ca peut être pas mal aussi !

En aparté, je finirai sur le Vanuatu en vous invitant à aller voir sur le lien ci dessous, un des rituels les plus insolites au monde : Le saut du Gaul, qui se déroule sur l’ile de Pentecôte. Nous n’y sommes pas aller, car ce n’était la période.

http://www.blogg.org/blog-87021-billet-le_saut_du_gaul__le_rituel_-1205037.html   

 

Voila pour cette fois. Après la visite d’Isa, ma frangine, il y’a déjà un an, ca sera le tour du frangin de flo, Bertrand & Nadine qui viennent presque 3 semaines en aout nous rendre visitent.

On voulait aussi faire un petit clin d’œil aux nouveaux venus que sont : Éléanore, Hugues, Fleur, Simon, Apolline, Timothé et Axel. Une grosse pensée pour vous et plein de bonheur aux parents.

 

 

Tata

Posté par floetnico à 06:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 mars 2010

Cap au Nord !!

Non ce site n’est pas mort !! On vient de le réanimer d’extrême justesse…Ouf !

Plus le temps passe et plus le laps de temps entre chaque mise à jour s’allonge. « Normal » me direz vous, car au début il y a l’excitation, la découverte, la nouveauté, et petit à petit on a le sentiment que le temps s’arrête. Cela va faire 14 mois déjà que nous avons posé le pied sur le caillou.

Depuis début février, je suis arrivé sur Koumac city pour commencerDSC_0032 mon nouveau boulot, et flo est restée sur Nouméa, durant 2 mois, car taf oblige…Donc autant dire que l’on n’a pas fait grand-chose ensemble, ce qui explique notre silence prolongé sur nos pérégrinations mélanésiennes.

Flo m’a rejoint à la fin du mois, lâchant dans le même temps notre location nouméenne. Plusieurs aller-retour avec le berlingo ont constitués notre déménagement, car la villa que nous louons était vide, complètement vide ! Pour un aperçu de la maison, cliquez sur ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=pTHEpUFzn3M

Flo va donc commencer à travailler sur Koumac, tout en restant salariée de l’agence pour laquelle elle travaille sur Nouméa, qui se nomme Athanor Calédonie (un site internet devrait d’ailleurs bientôt voir le jour), et sera donc représentée sur la province nord. Elle travaillera à la maison, équipé d’un bureau et ira suivre les différents chantiers, que ce soit sur Koné, Koumac et Hienghène…C’est donc au final, une très bonne pub pour l’agence et surtout une expérience intéressante pour flo.

Pour moi, le taf se passe bien, j’ai été formé pendant un mois sur les machines, et depuis début mars, je suis lâché complètement avec une infirmière. Nous travaillons en binôme sur 13h, et il s’avère que mon binôme n’est autre qu’une ancienne collègue de boulot de la réunion…et oui, surprise !! Ca fait 2 ans de ça …Je travaille pour l’ATIR, qui est une association travaillant sur la prévention et le traitement de l’insuffisance rénale en Nouvelle Calédonie. Nous sommes un petit centre avec 7 générateurs et 24 patients dialysés, venant aussi bien de la cote ouest, est que le grand nord. Le fait de bosser en 13h me laisse 4 jours de repos par semaine, et ça c’est pas mal…Le contact avec les patients est très intéressant pour l’approche de la culture mélanésienne à travers les coutumes.

DSC_0107Sinon, ici il fait encore très chaud, même si c’est la fin de l’été. Le fait que l’on soit monté au nord de l’ile nous apporte de la chaleur, car on se rapproche de l’équateur. Le nord est très sec, et moins pluvieux que sur Nouméa, étant donné que la chaine montagneuse est un peu plus loin. Nous n’avons pas trop été touché par cette période cyclonique, contrairement à Wallis & Futuna, ou encore la Polynésie , où tous le mois de janvier était pourri ! (n’est ce pas Elise & fab ?).

Courant Février, flo est montée un week-end et nous en avons profités pour monter encore un peu plus au nord, sur Arama. De là commençait  une petite rando de 3h aller- retour pour arriver au sommet, le pic d’arama (400m). Le parcours chemine sur des crêtes aériennes qui dominent des pentes raides et dénudées. C’est un excellent belvédère pour observer la pointe nord de la grande terre, avec d’un coté la cote ouest et de l’autre la cote est.

Le lendemain nous avons pris la voiture pour passer sur la cote est tout en longeant la mer DSC_0124et arrivé au final sur Poindimié. Notre cadeau de noël, de la part de la famille Billet nous attendait. Une nuit dans un gite « chez Simone » ainsi que repas et petit déjeuner tout compris. C’était vraiment très beau, ce gite est perdu dans une foret humide sur les hauteurs du village. Le repas fut excellant aussi, au menu salade de papaye verte, puis crabe farci avec patates douces et riz, et pour finir, une salade de fruit. MERCI !!

DSC_0140Koumac, est un petit village de 3600 hab. environ, assez dynamique, avec pas mal d’activités à faire, notamment sportives. Je me suis inscrit à l’école de voile, où tous les samedis et mercredis je peux aller faire du laser. Le centre de Koumac s’articule autour « d’un » rond point !! Attention à la priorité donc, car il n’y a pas de feu !! La ville de Koumac s’est surtout développée dans les années 50 grâce à l’activité minière. La mine de chrome de Tiébaghi (1902-1964) fut la plus importante et plus riche au monde !!1500 personnes travaillaient et vivaient sur place à l’époque. Aujourd’hui désaffectée, le village qui l’entourait fait office de ville fantôme, haut perchée sur sa colline. Il y’a aussi pas mal de grottes à voir dans les environs.

Il y a des terrains de tennis, une salle omnisport, une centre de plongée, où je pense aller faire mon baptême  (il était temps), on verra si les tympans suivent…La plongée est proscrite pour flo. Et puis il y a quand même des bars ! Et oui…3 au total, et de temps à autre…y’a même des concerts !! Bon le ciné…faut oublier, mais en même temps c’était notre souhait de pouvoir couper avec tous çà et de trouver un style et un cadre de vie différent. VIVE LA BROUSSE !! Je joins ce lien du sketch de timsit sur Koumac :

http://npgmonaco.over-blog.com/article-29693197.html

Sinon, sur Nouméa flo a donné des concerts avec son groupe  « Le pied l’vé », voir un extrait sur ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=tsHIgNnpY00

Concert pour la St Patrick aux 3 brasseurs, et un autre pour le bal mensuel que pascal l’accordéoniste organise dans son gite Gaia au bord de la rivière Dumbéa, à coté de Nouméa. 

En attendant peut être, de vous voir sur le caillou, afin de passer du bon temps ensemble, nous aurons le plaisir d’accueillir en 1er, Bertrand le frère de flo et Nadine sa copine qui viendront 3 semaines en Aout. Ensuite se sera mes parents, caty & jean marc et Michelle & claude qui eux seront là tous le mois d’octobre. Ca va être cool de voir la famille et les gens qui nous sont proches. !!!

A bientôt

Tata

Posté par floetnico à 08:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 janvier 2010

Le petit journal...

Que s’est il passé en 56 jours en 56 lignes ?

Tout d’abord, on aimerait souhaiter une bonne et heureuse année 2010 à nos milliers de fans qui nous suivent de part le monde, donc tous nos vœux de bonheur et une bonne santé à tous !!

Du nouveau ? Oui en perspective….car depuis le 31 décembre je suis en vacances pour un mois. Je n’ai pas renouvelé mon contrat en psy au CHS de Nouville, car une folle et désireuse envie d’aller s’installer en brousse nous chatouillait depuis quelque temps.

L’opportunité pour nous c’est donc présentée, lorsque l’on m’a proposé un cdi en hémodialyse (insuffisance rénale) sur Koumac à compter de Février prochain. Koumac, petite ville de 3 000 habitants, tout au nord du caillou à 365 km de Nouméa et 4h de route.

photos_kyte_et_nord_103Flo n’est pas en reste dans tous ca, puisque l’opportunité pour elle de prendre du gallon tape aussi à la porte. Effectivement, tout en restant salariée de gilles, le boss d’athanor Calédonie, Flo représentera l’agence dans la province nord et suivra les chantiers sur Koné, Voh et Hienghène…Ce n’est pas beau ca ?!!

Il fallait donc un bureau sur Koumac avec internet pour bosser…Chose qu’elle pourra faire…à domicile ! Puisque nous avons trouvé une villa avec bureau indépendant, juxtaposé à la maison. Nous avons les clefs de la villa depuis le 1er janvier, suite à un petit repérage que j’ai fait début décembre. On peut dire qu’on est assez verni, car la maison est très belle, spacieuse (3 fois Nouméa) avec jardin, varangue…mais surtout libre ! Et c’est très dur de trouver un logement sur Koumac. Petit bémol quand même, il y’en a toujours un, notre jardin est infesté de puces de terre, qui piquent dur. La proprio doit traiter çà, on va voir ce que ca donne…. Je monte début février la haut commencer ma formation et flo me rejoint fin mars.

Voila pour nous un nouveau départ en Calédonie (4éme déménagement en 4 ans), après un an déjà ici ! Vive la Brousse !!! (Spéciale dédicace à culhat)

Flo est rentrée de France le 28 décembre après 3 semaines en famille, où il a fait très froid (là je ne vous apprphotos_kyte_et_nord_125ends rien) et en a bien profitée. Elle a vu son petit neveu Enzo et toute la famille pour passer de très bons moments ensemble après une année très loin des volcans d’auvergne. C’était aussi l’occasion de voir nos amis qui sont toujours sur l’ile de la Réunion, lors des escales, et les retrouvailles étaient chouettes.Le noël pour moi avait une connotation quelque peu bizarre cette année, loin de la famille et du feu de cheminée, mais très sympas tout de même chez un couple d’amis, aurélie & alan. Je n’ai pas vu le père noël en short, alors je me suis amusé à jouer au papa noël pour nos patients du pavillon 6 au CHS, avec distribution de cadeaux pour chacun, ils ont appréciés et beaucoup ris !!

Notre jour de l’an c’est passé au bord du lagon au camping de Poé à 2h au nord de Nouméa, on était une quinzaine et super sympas. A 0h : Champagne les pieds dans l’eau !!! BONNE ANNEE !! On était partis avec flo en sous vêtements, et à notre retour sur la plage, bien sur, plus de fringues…ils nous ont fait poiroter 10min avant de nous dévoiler la cachette secrète…la glacière rouge.

Dans 10 mois, nous aurons le plaisir d’aller chercher à l’aéroport mes parents qui viennent pour le mois d’octobre, accompagnés de ma tata caty et jean marc, ainsi qu’un couple d’amis claude & michelle.photos_kyte_et_nord_049

Sinon en vrac :

-         Début décembre se tenait la dernière manche du championnat du monde du Terry kyte surf. L’occasion de voir de beaux sauts et de belles figures, même si on n’est pas trop connaisseurs…

-        En revanche, vient de se terminer le tournoi challenger de tennis au ouen toro à Nouméa. Les tournois challenger sont réservés pour les joueurs classés entre le 50ème et 300ème rang ATP…federer étant le n°1. Le vainqueur des 75 000 $ est l’allemand florian mayer, classé 61ème à l’ATP contre l’italien Cippola. Etait présent : dimitrov, guez et devilder les français. On a vu du très beau tennis, avant de se rendre à l’open d’Australie à Melbourne qui commence dans une semaine.

- Sinon, nous avons appris la triste nouvelle du décès de la chanteuse Lhasa à l’âge de 37 ans, suite à un cancer du sein ; une voix unique qu’on aurait aimé voir en live. Petit hommage par ce lien ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=AOLg_XY2cWA

Voilà donc pour les 1ères nouvelles 2010, en attendant les prochaines en direct de Koumac city, là où les moustiques ne piquent pas mais t’empalent (dixit Timsit)

Tata bisous et encore bon néné !!

Posté par floetnico à 01:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 novembre 2009

Maré, haute & belle...

Il était temps de redonner du sang neuf à notre blog, alors je m’y attaque et prend de pied l’vé le dernier commentaire envoyé par fab de Tahiti…

Après s’être quitté sur Lifou et la belle impression qu’elle nous avait laissés, nous voilà repartis de nouveau sur la dernière des 3 iles loyautés, Maré. C’est la plus australe et la plus élevée des iles, et deux fois plus petite que Lifou. Nous avions pris 5 jours pour aller découvrir ce petit paradis et toute l’authenticité de la Nouvelle Calédonie.

Elle est dotée d’une beauté sauvage, faite de falaises profondément découpées, de roches basaltiques, de forets sombres, mais également de merveilleuses petites criques de sable fins nichées entre les promontoires rocheux ainsi que de longues plages inviolées bordées de cocotiers.

2009_1115caledonienouvelle0061L’activité principale des maréens est l’agriculture maraichère qui alimente toute la Nouvelle Calédonie de fruits aux couleurs et aux saveurs uniques. Les avocats de Maré ont acquis une telle réputation qu’ils s’arrachent à Nouméa, et qu’une grande fête leur est consacrée tous les ans sur l’ile.

Nous avons passés 2 nuits dans le sud chez Léon à Eni pour commencer, puis 2 nuits dans le nord chez Jacques à Roh, toujours en tribu. On dormait dans des cases traditionnelles avec cette odeur si particulière mais agréable du feu de bois. On a bien pris le rythme local, avec coucher à 21h et lever vers 6h, il faut savoir vivre et profiter du soleil, ce qui nous faisait de bonnes journées bien remplies.

Les premiers jours nous n’avions pas de voiture et sommes partis sur les routes, avec sac à dos et le pouce levé. Les gens là-bas sont très accueillants et d’une grande gentillesse, on a eu aucun mal à se déplacer. On a fini par avoir une voiture pour les deux derniers jours, ce qui nous a permis de pouvoir découvrir les endroits un peu plus retranchés de Maré, et de prendre à notre tour des autostoppeurs et échanger avec eux, notamment sur les légendes et croyances mystiques de l’ile.2009_1115caledonienouvelle0078

Cette immersion locale nous a fait énormément de bien, et nous a fait oublier toute l’agitation nouméenne. Ca donne des idées et des envies…C’est sûrement l’une des trois îles que l’on a préférée, et on y retournera certainement, entre autre pour son spot de plongée hallucinant au nord avec un tombant et des coraux d’une grandeur et d’une beauté à couper le souffle !!

Avant cela, nous avons bougé  sur la grande terre du coté de La  Fo pour faire une promenade à cheval. Très sympa, une ballade au trot de 2-3h sur les collines environnantes au pays des cow-boys !! Début octobre se tenait l’un des derniers raids de la saison, la « gigawatt » à Yaté dans le sud.Je l’ai fait dans le cadre du boulot, où depuis 3 mois on s’entrainait 1fois/semaine avec 4 patients. 10 km de marche soutenue et ils ont tous fini !! Dont un qui ne supportait plus les tennis et qui a fini pieds nus…l’habitude, c’est mieux comme ça ! Ce n’était pas facile de les motiver, car l’esprit rasta man avec dreadlocks et bonnet bob Marley, ce n’est pas ce qui se fait de mieux au niveau compet’, mais l'objectif pour nous n'était pas si élevé...Bravo les gars quand même.

2009_1115caledonienouvelle00431969, se tenait Woodstock avec de la musique que l’on n’a plus aujourd’hui sur nos scènes. Un hommage lui a été rendu dignement chez pascal (l’accordéoniste du groupe de flo)  au bord de la rivière dumbéa, pour fêter ses 40 ans. On était une soixantaine en tout, tous déguisés peace and love, avec LSD et pétards, manquait juste les filles aux seins à l’air.

245 580 : c’est le nouveau décompte officiel de la population calédonienne. Nouméa comte désormais 97 500 habitants soit 6000 de plus qu’en 2004 ! La province sud compte les ¾ de la population calédonienne et la province nord ne représente plus qu’en 2009, 18,4 % de la population totale. Au passage, tout le monde s’attendaient à un chiffre beaucoup plus élevé que cela, c’est donc une surprise…

Sinon les fêtes de fin d’année approchent et flo part faire le plein de saint nectaire pour 3 semaines en auvergne, et voir le dernier né de la famille Billet, le petit Enzo, qui fait le bonheur de Marina & Dominique son frangin. Départ le 5 décembre, avec petite escale sur une ile que l’on connaît bien, la Réunion, afin de voir les potos qui sont toujours là bas. Elle s’envole avec Céline & Djé qui habitent Ouvéa et qui vont être parents !! Et oui Céline est enceinte de 4 mois maintenant. Quand à moi, je reste pour voir le papa noël du pacifique en short, j’espère qu’il passera me voir au boulot sur les 36h que je fais en 3 jours pour noël !!

Voilà donc pour les nouvelles toutes fraiches en attendant les prochaines…mais encore une fois, on se plait de plus en plus ici, même si c’est vrai que la famille nous manquent et les potes aussi…sniff, sniff…merci skype. On n’est pas loin du bonheur et de nos jours il faut le prendre quand il est à notre portée. Qu’est ce que le bonheur ? Allez ! À vos stylos, vous avez 4h…. !!!!

Tata bisous

A bientôt et… bon vent !

      

 

Posté par floetnico à 04:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 septembre 2009

La mer qu'on voit danser...

Tout va bien pour nous, la NC nous plait de plus en plus. En Aout et en septembre, on a eu un super temps, ce qui nous a permis de bien nous ballader.

En Aout, on a fait la rando du plateau de Dogny. J'en ai bavé mais c'était magnifique. Dans la même ballade, on a vu des paysages de jungles, de forêt, de prairie... Après 1000m de montée, on arrive sur un plateau recouvert de mousse, ambiance un peu mystique. Les photos de cette rando sont sur le blog depuis un petit moment. On en a profité pour découvrir la belle région de Farino, où on a mangé une ...truffade et non pas les vers. Depuis que je suis ici, j'ai mangé une potée auvergnate, une fougnarde (dessert auvergnat que je ne connaissais même pas), une truffade et je joue de la musique trad et danse la bourrée!!! Ah l'auvergne quand tu nous tiens...

On a grimpé le Mont Dore, pas celui d'Auvergne (encore là!) mais celui à côté de Nouméa. Les photos étaient déjà sur le blog. On a eu un super point de vue sur le lagon.

Et puis, pour finir avec les randos, on a fait le raid de Voh, enfin Nico car moi je me suis dégonflée. Apres avoir choper le numéro 51 à son premier raid, devinez quel numéro il a chopé pour le second?... 22 (Côte d'Armor) bien sûr! Je vais finir par croire que nos parents nous ont envouté avec des sortilèges de marabout afin de nous ramener au pays:) C'était un raid en équipe de 18km et 1000m de dénivelé. Ils l'ont fait en 2h49, avec une tête de déterrée à l'arrivée. Je dis quand même bravo les mecs!

Sinon nos week end sont ponctués de ballades et de plages. On profite également des spécialités locales, je vous rassure, comme le bougnat (encore lui mais c'est une malédiction!!!!) les fruits tropicaux et les bons poissons.

La semaine dernière, on était 4 jours à Lifou. On a bien déconnecté de la vie nouméenne. C'est en brousse ou dans les îles qu'on ressent le vrai dépaysement. Ca fait plaisir. On a été super DSCF4706bien accueilli par Galak et Agnès, elle travaille comme infirmière au dispensaire de Wé.  C'est une ambiance tranquille, casse pas la tête. C'est une île grande comme la Martinique et elle compte 10 000 habitants. Y'a pas foule. On trouve de belles cases kanak partout sur l'île, mélangées aux maisons en dures. Les jardins mélanésiens sont magnifiques, avec des pins colonnaires, des cocotiers , de la cordilyne... Toutes ces plantes ont une symbolique très forte dans la culture mélanésienne, par exemple la cordilyne protège des esprits.

Alors on a vu des plages de rêves à gogo, et tu rales quand tu vois une autre personne s'installer sur la plage déserte:) On a visité une grotte magnifique, après avoir fait coutume en déposant deux feuilles sur des tas de pierres qui représente des portes. C'est pour les esprits. C'était chouette découter notre guide nous expliquer tout ça. Nicolas Hulot est venu voir cette grotte, et d'après notre guide "c'est un gros malin avec sa caméra". On n'a pas pu prendre de photo car c'est interdit par la tribu. DSCF4727

La culture kanak est vraiment à 10 000 lieues de la culture occidentale. C'est une culture pleine de mystère, d'esprit, extrèmement lié à la terre. On est très loin de l'avoir totalement découverte. Vivre entre les deux cultures doit être très difficile pour les mélanésiens, de ces différences sont nées tous les conflits d'aujourd'hui.

Ce séjour à Lifou nous a réellement emballé, le retour à Nouméa a été un peu dur le premier jour. Et puis la routine a repris le dessus.

Voilà pour les dernières nouvelles.

Petites pensées spéciales pour Fab et Elise qui viennent d'arriver à Tahiti;)

A très bientôt sur le blog

Posté par floetnico à 09:26 - Commentaires [5] - Permalien [#]